CzJLZM5UUAAryQn[1]

Paris accueillait du 7 au 9 décembre dernier le 4ème Sommet mondial de l’Open Government Partnership (Partenariat pour un Gouvernement Ouvert).

Ce moment a été l’occasion pour plus 3 000 personnes (représentants des gouvernements et administrations, du monde académique, de la société civile, d’organisations internationales,…) venues de plus de 80 pays de débattre sur des thèmes tels que la transparence de la vie publique et économique, le climat et le développement durable, les biens communs numériques et les Civic Tech, l’accès à l’information, l’ouverture des parlements et des collectivités territoriales, la francophonie ou l’Europe,…

 

Ce Sommet revêtait une importance particulière pour la Ville de Paris puisqu’elle a été choisie pour être l’un des 15 territoires locaux, pionniers de l’OGP, qui a décidé cette année d’intégrer des collectivités locales de tous les continents.

J’ai réuni le 9 décembre à l’Hôtel de Ville les 14 autres territoires pionniers qui ont dévoilé aux côtés de la Ville de Paris leurs 5 engagements pour les 12 mois à venir.

Ainsi, afin de promouvoir une gouvernance ouverte et démocratique, la Ville de Paris s’est engagée à :

-Mettre en place un budget plus participatif et plus ouvert en mobilisant des associations et des étudiants pour aller vers les habitants des quartiers populaires et les impliquer plus largement dans l’émergence de propositions pour le budget participatif de 2017.

-Donner aux Parisiens les moyens de s’engager en consolidant la « carte citoyenne », en développant des ateliers « citoyens de Paris », et en rédigeant une nouvelle « charte de la participation », en lien avec les Parisiennes et les Parisiens

-Accroitre la mobilisation de la communauté de « l’open data » concernant les demandes de « libération » de nouveaux jeux de données (« open data »), par une consultation trimestrielle systématique des citoyens et acteurs de cette communauté afin d’établir collectivement une liste des jeux de données à libérer en priorité.

-Développer la production participative mobile et géolocalisée avec la mise en place de la plateforme « Dans ma rue » qui permettra aux Parisiennes et aux Parisiens de suggérer des préférences pour un futur aménagement ou service au sein de la ville, ou de signaler des anomalies dans l’espace public auprès des services gestionnaires.

-Préfigurer un laboratoire d’innovation interne dédié à l’accompagnement de la conception de politiques publiques tournées vers les citoyens.

 

Par ailleurs, une soirée spécifiquement dédiée aux Parisiennes et aux Parisiens a été organisée dans le cadre de ce Sommet. En effet, le 8 décembre, Paris a vécu la Nuit Civic Tech, dans une douzaine de lieux répartis dans la capitale. Ce moment unique, a permis à chacun de débattre et de réfléchir collectivement sur des problématiques telles que « Le Bonheur chez les Jeunes » (14ème) organisé par Génération Cobaye, « Qui finance l’innovation démocratique ? » (11ème) organisé par Superpublic, ou encore  « #MakeRevolution » (12ème) organisé par Make.org, ou « Les jeunes, les quartiers populaires et la démocratie » (18ème)  organisé par Espoir 18,…

 

Je suis extrêmement heureuse que le Sommet, ainsi que la Nuit Civic Tech aient été une réussite. Il est indispensable, en cette période de défiance envers le politique, d’approfondir toujours plus le débat démocratique et de faire confiance aux citoyens pour renouveler les formes de la participation et de l’engagement.

CzFCgH3XUAMRzUM[1] CzLXvJaWEAAIiXi[1] CzLfkp8WIAYD5_c[1] CzKd_VhXEAAZE-B[1]

Share Button
Succès du sommet du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert