Signature de la Convention entre Pôle Emploi et le Département de Paris, à l’EPI de Buzenval (20ème), en présence de Dominique Versini, adjointe à la Maire de Paris chargée de la solidarité, de Thierry Bouillon, directeur régional de Pôle emploi Ile-de-France, d’Anick Delauménie, directrice territoriale de Paris. Frédérique Calandra, Maire du 20ème et Jean-Paul Raymond, directeur de la DASES étaient également présents, ainsi que de nombreux acteurs de l’emploi. 

“Madame la Maire du 20èmearrondissement, Chère Frédérique, Madame la Maire en charge de la solidarité, Chère Dominique, Monsieur le Directeur de Pôle emploi Ile de France,Monsieur le directeur de l’Action Sociale,Mesdames et Messieurs, qui êtes venus nombreux cet après-midi, partenaires, travailleurs sociaux de Paris, conseillers de Pôle emploi, C’est avec beaucoup de plaisir et beaucoup d’espoir que nous scellons aujourd’hui, au nom d’Anne Hidalgo, ce beau partenariat, entre le Département de Paris et Pôle emploi.

Sur le front de l’emploi, vous le savez, nous ne baissons pas les bras : non, tout n’a pas été essayé et je suis convaincue qu’il y a de la place pour de l’innovation sociale, vecteur de solutions nouvelles.

Nous en avons fait la preuve au moment de la mise en place du RSA, quand nous avons commencé à travailler ensemble, main dans la main, travailleurs sociaux du département et conseillers Pôle emploi, pour accompagner les personnes les plus démunies dans leur insertion professionnelle. Et j’ai même la prétention de croire que ce que nous avons expérimenté ici, dans notre ville, a été un peu à l’origine du nouvel accompagnement global, que nous mettons en place aujourd’hui à Paris, mais qui est aussi en train d’être étendu à tous les autres départements français.

Alors, innover c’est bien, innover socialement, c’est encore mieux, mais dans quel but ?

Ne le perdons jamais de vue, notre objectif c’est d’accompagner vers l’emploi tous les chercheurs d’emploi parisiens, et en particulier ceux qui connaissent le plus de difficultés. Je n’aime pas dire « ceux qui sont éloignés de l’emploi », car je pense que c’est de plus en plus l’emploi qui s’éloigne d’eux, quand on voit l’explosion des contrats courts et la précarisation croissante des emplois proposés.Mais je ferme la parenthèse.Les accompagner donc, dans le respect de la personne, du projet de chacun, de ses difficultés et de ses atouts, de ses compétences. Nos esprits cartésiens ont la fâcheuse tendance de vouloir catégoriser les problèmes, distinguer entre ce qui relève des problématiques sociales et ce qui relève des problématiques professionnelles, traiter l’un, puis l’autre.Or, vous le savez bien, vous qui êtes au quotidien auprès des allocataires du RSA et des chercheurs d’emploi : on ne saucissonne pas les gens, avec d’un côté leur accompagnement social et de l’autre leur accompagnement professionnel. C’est bien d’un accompagnement conjoint, simultané, dont ces personnes ont besoin, un accompagnement qui tire le meilleur parti du savoir-faire des professionnels que vous êtes, chacun dans vos champs d’expertise, un accompagnement ensemble, avec la personne au centre. C’est ce qui est au cœur de ce nouvel accompagnement global, c’est ce que vous mettez en pratique au quotidien, je le sais. C’est bien de le formaliser, c’est une reconnaissance de la pertinence de votre travail. 2ème nouveauté, c’est le fait que cet accompagnement en binôme soit ouvert à toutes et à tous, au-delà des statuts administratifs des personnes.Ce n‘était pas facile à mettre en œuvre pour le département que nous sommes, et qui a déjà la lourde responsabilité d’insérer les allocataires du RSA. Mais nous avons entendu vos arguments et, puisque la méthode est excellente, nous en ferons profiter le plus grand nombre, c’est-à-dire que nous ferons au moins autant et sans doute beaucoup mieux pour les allocataires du RSA, et que nous ferons plus pour les chercheurs d’emploi qui ne bénéficient pas du RSA mais qui ont besoin de l’accompagnement social du département. Un argument de poids pour nous convaincre a été que vous avez accepté, Monsieur le directeur, de mobiliser beaucoup plus de conseillers Pôle emploi pour les Parisiennes et les Parisiens.

Je voulais enfin souligner un 3ème point, qui est celui de l’importance de nos partenariats locaux : on dit souvent que la politique de l’emploi est un millefeuille. C’est en partie vrai. Le problème n’est pas qu’il y ait trop d’acteurs, vu l’ampleur de la tâche, mais c’est que les chercheurs d’emploi ne s’y retrouvent pas. Nous avons donc à faire un vrai effort pour améliorer la lisibilité des dispositifs, et je sais qu’il est en route ; mais nous devons surtout compter les uns sur les autres, nous appuyer sur les ressources en présence pour que chaque Parisien trouve une solution. Parmi ses ressources, il y a le PLIE Paris Nord Est pour les personnes prêtes à rentrer dans un accompagnement très suivi, la Mission Locale de Paris, pour les jeunes – je salue sa présidente, Maité Errecart, et les Maisons des Entreprises et de l’Emploi de la Ville. Et beaucoup d’autres acteurs locaux, notamment dans le 20ème et dans les quartiers populaires. Paris a besoin de la mobilisation de chacun. La Ville est là pour soutenir ou coordonner cette mobilisation. Voilà, Monsieur le directeur de Pôle emploi, vous voyez que vous pouvez compter sur le département de Paris pour être un partenaire efficace et déterminé, dans la lutte contre le chômage, à vos côtés.

Mon dernier mot ira aux équipes du département et de Pôle emploi qui vont mettre en œuvre cet accompagnement global, qui le mettent déjà en œuvre depuis le début de l’année. Vous faites un travail difficile, tellement les attentes des Parisiennes et des Parisiens sont grandes pour trouver un emploi, mais un travail indispensable et éminemment important pour notre vivre ensemble. Vous pouvez compter sur la détermination de la Maire de Paris, la mienne, celle de Dominique Versini et de toute l’équipe municipale, pour vous aider au mieux à remplir cette mission au bénéfice des chercheurs d’emploi parisiens.”

Share Button
Signature de la Convention entre Pôle Emploi et le Département de Paris