resilientparis

 

Crue de la seine, chute importante de neige, pollution de l’air… Les épisodes récents l’ont montré, le risque d’épisodes de crise sur le territoire est présent. Face à ce constat, comment anticiper et se préparer au mieux ? La Ville de Paris a fait le choix de la résilience.

La résilience urbaine se définit comme la capacité d’un territoire à anticiper, surmonter et se développer quels que soient les chocs subis (cataclysme naturel, attaque terroriste, inondation, etc.) ou les stress chroniques (en matière d’emploi, de logement, de phénomènes migratoires ou climatiques) auquel il est confronté, aujourd’hui ou dans les années à venir.

Fidèle à sa devise Fluctuat Ner Mergitur, Paris a décidé de s’engager sur cette voie. Ainsi en 2016, un état des lieux a rassemblé les acteurs du territoire et permis d’identifier 6 enjeux prioritaires : inégalités sociales, économiques et territoriales, risque terroriste et contexte sécuritaire, dérèglement climatique, pollution de l’air, risques liés à la Seine et gouvernance territoriale.

Différentes concertations ont ensuite été organisées pour apporter des réponses à ces enjeux, ce qui a permis d’aboutir à la rédaction d’une stratégie de résilience pour Paris, adoptée en septembre 2017 au Conseil de Paris.

La stratégie élaborée par la Ville de Paris repose sur trois piliers :

  • Une ville inclusive et solidaire, qui s’appuie sur la participation de ses habitants pour renforcer sa résilience ;
  • Une ville construite et aménagée pour répondre aux défis du XXIème siècle de façon intégrée, tactique et flexible ;
  • Une ville en transition qui mobilise l’intelligence collective, adapte son fonctionnement, et coopère avec les autres territoires.

35 actions ont été conçues pour répondre à ces objectifs et mieux prévenir les risques, dont certaines seront mises en œuvre dès cette année.

Ainsi en septembre, la Carte Citoyenne-Citoyen de Paris proposera dans tous les quartiers de la ville une réserve citoyenne : un réseau d’habitants citoyens et solidaires, formés aux premiers secours, informés sur les conduites à tenir en cas de crise ou d’événements majeurs. L’expérimentation de ce dispositif a déjà commencé dans le 10e, en partenariat avec la Maison de la Vie Associative et Citoyenne. Les citoyens volontaires qui ont été recrutés dans ce cadre auront accès à un riche programme de formation théorique et pratique aux risques, et seront les ambassadeurs de ce projet.

La Maire de Paris et l’ensemble du Conseil de Paris font donc le choix d’une politique qui s’inscrit dans le long terme, repose sur la co-construction, pour répondre du mieux possible aux chocs et nouveaux grands défis de ce siècle. Avec l’ensemble de l’exécutif parisien, je mettrai tout en œuvre pour continuer à porter cette démarche dans les années à venir.

 

Share Button
Paris opte pour une stratégie de résilience