Madame, Monsieur,

Dans la 1ère circonscription qui regroupe les 1er, 2e, 8e arrondissements et une grande partie du 9e, je suis la seule candidate à porter un projet humaniste, social, européen, écologiste et innovant.

Fidèle à la démarche qui m’anime pour faire de la politique autrement, j’ai décidé de co-construire mon projet législatif avec les habitants. Durant plusieurs semaines, vous avez pu vous exprimer sur mon site internet et via une consultation menée dans les rues de nos quatre arrondissements.

Mon projet législatif est national, puisque les députés ont vocation à voter des lois qui s’appliqueront à l’ensemble des Français. Il n’est cependant pas déconnecté des enjeux et des spécificités de notre circonscription.

Ainsi, les propositions que je formule pour accélérer la transition écologique de notre pays sont particulièrement importantes pour les métropoles comme Paris. La pollution liée aux voitures diesel fait chaque année de nombreuses victimes, l’interdiction de ces véhicules à l’horizon 2025, la réduction progressive de la place de la voiture ou encore la limitation des transits de poids lourds sont des propositions très concrètes pour le cœur de Paris.

De même, il me parait essentiel d’accompagner le développement des petites et moyennes entreprises, particulièrement celles qui œuvrent dans le domaine du numérique, vecteur de nombreux emplois mais également celui des entreprises de l’économie sociale et solidaire. Les entreprises de ces secteurs sont très nombreuses dans ce cœur de Paris.

La politique du logement est également une priorité. L’augmentation des prix de l’immobilier couplée au développement des plateformes de location temporaire a rendu encore plus difficile l’accès au logement à Paris et dans de nombreuses métropoles. Là encore, les lois votées dans ce domaine à l’Assemblée Nationale auront un impact très concret sur le cœur de Paris. J’y serai particulièrement attentive en étant force de propositions pour réguler ce secteur.

Je propose de préserver ou de développer les services publics de qualité dont nous avons besoin. Ainsi je propose : d’augmenter le nombre de places en crèches, de garantir le remplacement des professeurs absents par des recrutements supplémentaires, de garantir l’accès aux soins à des tarifs accessibles pour tous ou encore de recruter des policiers pour mieux lutter contre la délinquance ou renforcer les moyens du renseignement. Je souhaite également soutenir l’accès à la culture, vecteur d’émancipation mais aussi de développement économique.

Au-delà de ce projet que je vous invite à consulter en détail, je vous propose une nouvelle manière de faire de la politique. Le succès de la consultation que j’ai menée prouve, une nouvelle fois, le profond besoin de renouvellement des pratiques politiques. Cette nouvelle façon de faire de la politique que je mets en pratique en tant qu’adjointe d’Anne Hidalgo en pilotant par exemple le budget participatif et en mettant en œuvre différents outils innovants de participation citoyenne, et aujourd’hui en tant que candidate aux élections législatives, je veux la mettre en application aussi demain si je suis élue députée. Pour favoriser la transparence de la vie publique, mettre en place une démocratie plus participative, je prends de nombreux engagements pour remettre les citoyens au centre du jeu démocratique et du processus de décision.

Bonne lecture !

Pauline Véron

 

projet1

projet2 projet3
projet5 projet4
projet6 projet7

 

Share Button