Lundi 27 novembre se tenait le conseil d’arrondissement du 9e. Le bilan des conseils de quartier du 9e, la charte parisienne de la participation citoyenne, la création de nouveaux logements à loyers modérés, ou encore une subvention pour le lieu d’accueil enfants parents « Parler à d’autres » étaient notamment à l’ordre du jour de ce conseil.

 

Le double discours de la Maire du 9e sur la démocratie locale et la participation citoyenne

Le conseil d’arrondissement était amené à examiner plusieurs délibérations en rapport avec la démocratie locale et la participation citoyenne. Ainsi, la Maire du 9e a présenté le bilan des activités des conseils de quartier du 9e depuis le début de la mandature. Ce fut pour moi l’occasion de saluer et de remercier les habitants qui s’investissent dans les conseils de quartier de l’arrondissement et qui contribuent ainsi à leur dynamisme. J’ai cependant regretté que le nombre de réunions publiques soit en diminution par rapport à l’an dernier. L’organisation de ces réunions est le meilleur moyen d’ouvrir les conseils de quartier au plus grand nombre et d’attirer de nouveaux membres. Au cours de ce conseil, la liste des personnalités tirées au sort pour composer les bureaux des conseils de quartier en 2018 a été communiquée aux élus. Je me suis étonnée de la présence de la directrice de cabinet de la Maire du 9e parmi les candidats tirés au sort et donc membre du bureau d’un conseil de quartier qui a vocation à organiser ses activités. Sans nier à cette personne le droit d’exercer sa citoyenneté en tant qu’habitante du 9e, il y a ici me semble-t-il un mélange des genres puisqu’elle est, dans le cadre de son activité professionnelle, amenée à être l’interlocutrice des conseils de quartier.

Enfin, la charte parisienne de la participation citoyenne était présentée. Cette charte que j’ai conçue, en tant qu’adjointe à la Maire de Paris, en concertation avec plus de 600 acteurs (élus, associations, acteurs de la participation, conseils de quartier), vise à rendre plus lisible les dispositifs de participation, à mieux expliquer aux Parisiens ce que l’on attend d’eux en matière de participation et ce à quoi la Ville s’engage vis-à-vis d’eux, et enfin à construire une culture commune de la participation. Elle contient 10 engagements a priori consensuels. La Maire du 9e a décidé de voter contre sans avancer d’argument sérieux. Je regrette cette posture polémique.

 

La Maire du 9e souhaite fermer la Maison des Associations du 9e

La Maire du 9e a, une nouvelle fois, demandé la fermeture de la maison des associations du 9e arrondissement et sa fusion avec celle du 8e. Son adjointe Isabelle Vught a estimé que cet équipement ne « servait à rien ». J’ai rappelé mon opposition et celle de la Maire de Paris à la fermeture de la MDA. De nombreuses associations sont inscrites à la maison des arrondissements du 9e qui va devenir une maison de la vie associative et citoyenne pour soutenir la vitalité associative dans l’arrondissement. Elles permettent aux associations qui le souhaitent de bénéficier d’un local pour organiser une réunion, d’être accompagnées dans leurs démarches administratives ou encore de participer à des évènements avec d’autres associations et de créer ainsi passerelles et synergies entre les associations.

 

La droite s’oppose, une nouvelle fois, à la création de nouveaux logements à loyers modérés dans l’arrondissement

Huit délibérations étaient présentées au conseil d’arrondissement concernant la création de 127 logements sociaux dans huit immeubles du 9e (de 6 à 28 logements par immeuble). La Maire du 9e arrondissement et les élus de droite ont choisi de voter contre la plupart de ces délibérations, ignorant ainsi les difficultés rencontrées par de nombreux Parisiens et habitants du 9e pour se loger compte tenu des prix des loyers.

En 2016, 2 638 Parisiens sont demandeurs d’un logement social dans le 9e, pour 2 259 logements sociaux existants soit 6,6%, un taux inférieur à la moyenne parisienne (19,1%) ou à plusieurs autres arrondissements (13% dans les 10e et 11e par exemple). La création de nouveaux logements à loyers modérés est donc un impératif, dans le 9e comme ailleurs pour permettre à de nombreux Parisiens de la classe moyenne de pouvoir continuer à vivre dans Paris.

 

La Mairie de Paris subventionne l’association « Parler à d’autres » pour expérimenter un accueil spécifique pour les enfants en situation de handicap

Une délibération a été adoptée afin de verser une nouvelle subvention (21 000€) de la Mairie de Paris au lieu d’accueil enfants parents (LAEP) « Parler à d’autres » situé 5, rue de la Boule Rouge. Le LAEP participe à l’éveil et à la socialisation de l’enfant et apporte un appui aux parents par un échange avec d’autres parents ou avec des professionnels. Ce lieu est accessible à tous, anonyme et sans rendez-vous, il accueille des enfants de 0 à 4 ans.

Cette subvention doit permettre d’expérimenter le projet « Les p’tits matins » qui consiste à proposer un accueil supplémentaire dédié aux enfants en situation de handicap. Je suis particulièrement fière de voir ce projet, fruit d’un co-financement entre la CAF et la Mairie de Paris, aboutir. J’avais eu l’occasion de rencontrer à plusieurs reprises les porteurs du projet avec Jacques Bravo sous l’ancienne mandature et depuis 2014.

Share Button
Compte-rendu du conseil d’arrondissement du 27 novembre